Bienvenue sur Twiza,

le réseau de l'habitat écologique.

Cliquez ici pour en savoir plus

ferme traditionnelle

Info bois n°3 : Nom des pièces de bois - Partie 1 : Charpente

Racine Bois

Labourgade, Tarn-et-Garonne (82)

Parlons bois, dans une maison ossature bois (MOB), les éléments qui la constitue portent des noms précis selon leur emploi dans la structure.

Des sections différentes de bois servent à la structure, à la fixation d'autre éléments bois et à la finition.

Nous allons décrire et nommer les bois qui se trouve dans la construction d'une MOB.




Commençons par le haut d'une maison la charpente :

Qu'elle soit traditionnelle, industrielle (fermettes), ou plate, la charpente comprend des liteaux, des chevrons, des pannes mais selon sa configuration il y a aussi des arbalétriers, des poinçons, des entretoises...



1. La toiture plate

Couramment utiliser pour faire une toiture végétale, une toiture étanchéifié, mettre du bac acier ou pour faire un balcon, voir une pergola.

C'est la forme la plus simple de toiture que l'on peut trouver, composer de peu d'éléments bois, sa pente est faible minimum 3%.


On y trouve la panne qui supporte les chevrons, elle est en appuis sur ces extrémités et parfois avec un ou des poteaux pour appuis intermédiaires.

Et la murallière qui supporte aussi les chevrons mais elle est fixé sur le mur par le biais de vis sur un mur bois et de goujons sur un mur béton.



2. Charpente-chevrons ou chevrons autoporteurs

La charpente-chevrons est constitué principalement de grands chevrons assemblés par clouage.

Ce type de structure économique, constitue une charpente légère mais limité dans sa portée (8 à 10 m pour un système double pente).



Il existe d'autre type de charpente-chevrons :


- Chevrons arbalétriers :

Les chevrons sont fixés en tête contre une planche ou une panne faîtière et en pied sur une sablière ou le mur.

Lorsque la portée des chevrons est trop importante, on peut introduire des dispositifs de renfort, comme des entraits, des murs de décharge ou des contre-fiches.



- Fermes delta :

Ces fermes ont été développées pour répondre à la demande d'usage des combles. Elles consistent à assembler deux chevrons formant des arbalétriers et une solive formant l'entrait. Compte tenu des contraintes de flexion importantes sur les chevrons, ceux-ci doivent avoir une hauteur conséquente.


Attention : les pièces bois étant de grandes élancées, une attention doit être portée aux problèmes de déversement, de flambement et de contreventement.


Dans les deux cas précédent (toiture terrasse et charpente-chevrons), le contreventement est fait avec des panneaux cloués sur les chevrons.



3. Les fermettes ou charpente industrielle

Simplicité de mise en oeuvre et légère, la fermette est aussi nommé charpente industrielle, on y trouve divers type de fermette.




Une fermette est fixé par le biais de connecteur métallique à dent.


Une fermette est stabilisé par des éléments bois, cela permet de gérer le contreventement et le flambement de la charpente.


Ces éléments sont appelés suivant leur fonction.






4. Les toitures traditionnelles

Constituer par des fermes les toitures traditionnelles sont composée d'élément fixer par des assemblages bois comme le mi-bois, le tenon-mortaise, l'embrèvement...


Elles servent d'appuis aux pannes qui elles mêmes supportent les chevrons.


4.1. Ferme " Latine "

Venu de l'antiquité car inventée par les romains, elle est simple et solide, pratique pour des combles perdus car non aménageable.


Elle est composé d'un entrait sur lequel s'assemble deux arbalétriers qui enserrent un poinçon. Les contrefiches reprenant la pression des arbalétriers et aussi fixer sur le poinçon.

L'échantignole permet de fixer les pannes sur l'arbalétrier et de les mettre ou à déversement ou à aplomb.


Afin d'avoir plus de 8 m de portée, on peut moisé l'entrait et y apporter des éléments secondaire. (lien de faîtage)



4.2. Ferme à entrait retroussé

En retroussant l'entrait cela permet l'aménagement des combles. Cet entrait est souvent appelé faux entrait.



De portée plus importante que la ferme latine de 10 à 12 m, elle est plus souvent faite avec une jambe de force reposant sur une semelle en pied d'arbalétrier, se familiarisant ainsi à une ferme sur blochet.


La poussé des arbalétriers se font sur les murs.



4.3. Ferme sur blochet

Afin d'assurer une partie habitable au niveau des combles, la ferme sur blochet est très utilisé. Contrairement au ferme à entrait retroussé, les arbalétriers sont repris sur les blochets au lieu des murs.


Ce système fonctionne en deux articulations à la façon d'une ferme posée sur des poteaux. Sa portée est de moins de 12 m.



4.4. Ferme à la Mansart

Cette ferme en forme de portique ,est en fait une ferme latine nommée le "terrasson" , montée sur un portique aux poteaux biais nommé le "brisis"



Ce type de ferme offre le plus de volume habitable, elle a une portée de 8 m avec l'utilisation de contrefiche et de 10 à 12 m si on met des poteaux moisés.



4.5. Ferme à la palladio

Ce type de ferme est peu utilisé, elle ne prend pas appuis sur le plancher car les poteaux soulage l'entrait et reprennent les contrefiches.



Souvent utilisé dans les bâtiments agricoles, elle peut atteindre des portées de 17 m.



4.6. Ferme boiteuse

Cette ferme prend son nom quand les pans de toitures ont des pentes différentes ,ou que les murs avant et arrière du bâtis sont de niveaux différents.


Les pieds de ferme seront décalés sur des supports différents ,ce qui induit d agencer les bois avec réflexions , les poussées étant asymétriques.


On y retrouve tous les éléments bois d'une ferme sur blochet.



La grande pente du toit doit être inférieur à 70° ou supérieur à 35° , et la petite pente pas moins du minimum DTU des matériaux utilisé en couverture sur le bâtiment .



4.7. Ferme en berceau

Tout droit arrivée du moyen age , on les retrouve surtout dans des ouvrages historiques ou monumentaux.


Elle fonctionne par reprise des force jusqu'en verticale des murs par des aisseliers s' arque-boutants sur des jambes de forces ,le tout inscrit à la base dans un arc de cercle en voûte (Principe issu de la taille de pierre)


Elle a une portée de 8 m.



4.8. Demi ferme

Elle comporte qu'une pente, elle peut être de grande taille 12 m et plus en structure composites avec des réseaux secondaires.


Le principe est un entrait et un arbalétrier reliés par une jambe de force, permettant une charge aplomb sur le mur.



Les fermes traditionnelles sont souvent contreventées par le biais des voliges que l'on met sur les chevrons.