Info BTP n°1 : Les acteurs du BTP

Racine Bois

Labourgade, Tarn-et-Garonne (82)

I. Le BTP ?


La filière bâtiment et travaux publique "BTP", regroupe une grande famille de métier divers. Tous les niveaux de formation et tous les postes sont concernés : ouvriers qualifiés, compagnons, techniciens, ingénieurs...


Ce qui représentait en 2017 plus de 1,146 millions de salarié soit 78% dans le bâtiment et 22% dans les travaux publiques et seulement 12% d'entre eux était des femmes. 

(source : https://www.metiers-btp.fr/les-chiffres.html )


Pour chaque professions du BTP, l'assurance décennale est obligatoire depuis la loi du 4 janvier 1978.


II. Maître d'ouvrage "MOA" et Maître d'oeuvre "MOE"

1. Maître d’ouvrage : "MOA"


Que ce soit des travaux de construction, de rénovation, d'agrandissement, d'entretien, de voirie, d'aménagement paysager... 

Quelqu'un prend conscience d'un besoin de projet et assure les moyens financier, la disponibilité du terrain, les autorisations...

Ce premier acteur est nommé le " maître d'ouvrage " c'est-à-dire le client.


Il existe deux type de MOA:

  • les maîtres d'ouvrage publics : le maire d'une ville qui construit une bibliothèque, un président de conseil régional qui construit un lycée, le ministère qui fait rénover les universités ….
  • les maîtres d'ouvrage privés : personne physique (un particulier ou un commerçant ou les professions libérales) ou morale (exemple : une entreprise, une SCI ou une société commerciale) pour le compte de qui les travaux sont réalisés.


Le maître d'ouvrage maîtrise l'idée de base du projet,  l'expression fonctionnelle des besoins et représente à ce titre les utilisateurs finaux à qui l'ouvrage est destiné. 


Son rôle est de définir le programme et le financement, de choisir les participants à l’opération, de définir les conditions administratives de la réalisation, d'être en charge du suivi administratif, technique et financier lors de l’exécution des travaux et de recevoir les ouvrages.


2. Maître d'oeuvre : "MOE"


Avant de s'adresser aux entreprises, le maître d'ouvrage peut fait appel à un concepteur, dit " maître d'œuvre ".

La maîtrise d'œuvre est assurée en principe par l'architecte, éventuellement associé à un ou plusieurs bureau d'études techniques (BET), un économiste. Par dérogation, elle peut être assurée sans le concours d'un architecte par un bureau de maîtrise d'œuvre, par un bureau d'études techniques, ou même par un entrepreneur du bâtiment.


Le MOE réalise les études d'un ouvrage dans leurs dimensions esthétiques et technique et dans les conditions de délais, de qualité et de coûts définis par le MOA.

Il est responsable des choix techniques, de suivis, d'assistance, de contrôle de la réalisation conformément aux exigences de la maîtrise d'ouvrage.

Il participe à toute les étapes du projet et garanti son bon déroulement en organisant les travaux, coordonnant les entreprises et contrôle de A à Z les travaux effectués jusqu'à la livraison finale du chantier.


  1. Lorsque un particulier fait appel à un professionnel pour réaliser des travaux d'entretien ou de rénovation dans son logement, l'entreprise peut être la seule interlocutrice.

Il arrive que la maîtrise d'œuvre soit assurée par le maître d'ouvrage lui-même.


III. Profession intellectuelle du bâtiment "PIB"

1. Architecte

Un architecte doit être titulaire du diplôme d'architecte diplômé par le gouvernement (DPLG).


L'architecte dessine, pense et dirige la création d'un projet, il doit être créatif tout en respectant les normes en vigueur et le budget, il possède plusieurs casquettes :


• Dessiner les plans pour la construction ou la rénovation d'un bâtiment (maison, immeuble...) à la demande du client (privé ou public). Ces plans peuvent être soumis à des modifications en fonction des vœux des clients, des lois d'urbanisme et des différentes contraintes comme celles liées aux caractéristiques du terrain par exemple.


• Établir la faisabilité du projet, et procéder (ou faire procéder si besoin) à toutes les études nécessaires.


• Choisir les différentes entreprises qui vont intervenir sur la construction (maçonnerie, électricité, plomberie, charpente, isolation...).


• En tant que maître d'oeuvre, il établit un planning précis des différentes phases du chantier qu'il doit suivre. Il rédige également des comptes-rendus réguliers concernant l'avancement des travaux pour tenir ses clients informés.


• Remplir la demande de permis de construire auprès du service de l'urbanisme avec toutes les pièces indispensables.


• Garant du bon déroulement des travaux, il fait en sorte que les entreprises présentes sur le chantier travaillent dans les délais et respectent bien les plans.


Le recours à l'architecte n'est pas obligatoire pour un bâtiment dont la surface de plancher n'excède pas 150 m².

Une construction à usage agricole est également dispensée lorsque l’emprise au sol et la surface de plancher n’excèdent pas 800 m². 

Enfin, sont dispensées les serres de production dont le pied-droit a une hauteur inférieure à 4 mètres et dont à la fois la surface de plancher et l’emprise au sol n’excèdent pas 2000 m². 


2. Assistant au maître d'ouvrage (AMO) ou maître d'ouvrage délégué (MOAd)


Lorsque le maître d'ouvrage ne possède pas les compétences nécessaire au pilotage du projet, il peut faire appel à un assistant maître d'ouvrage (AMO) ou à un maître d'ouvrage délégué (MOAd).

Le AMO ou MOAd est chargé de seconder le maître d'ouvrage (MOA) dans les démarches administratives, financières et techniques.

Il apporte une assistance au MOA dans les différente étapes du projet : définition des besoins, programmation, montage de dossier (subvention, suivi de marché...), aide aux choix des prestataires ou matériaux...

Il est aussi l'interface entre le maître d'oeuvre et le maître d'ouvrage afin de vérifier auprès du MOE si l'objectif est techniquement réalisable.


Le AMO ou MOAd ne se substitue pas pour autant à la maîtrise d'ouvrage et n'a donc pas de responsabilité directe avec le maître d'oeuvre. 


3. Bureau d'études technique (BET)


Dans le BTP, on trouve plusieurs types de bureau d'études techniques (BET) spécialisé dans un ou plusieurs domaines : 

  • Géotechnique : étude des sols, du terrain
  • Béton : étude des structures en béton armée
  • Métal : étude des structures en métal
  • Bois : étude des structures en bois
  • Structure : étude de tout les types de structures (béton, métal, bois,...)
  • Energies : étude de l'électricité
  • Fluide : étude de l'eau chaude sanitaire, du chauffage, de la ventilation...
  • Thermique : étude de l'ensemble de l'énergie et des fluides
  • Acoustique : étude de la réverbération du bruit extérieur ou intérieur
  • VRD : étude des voiries et réseaux divers
  • ...


Un BET peut intervenir en amont du projet pour apporter son assistance et des conseils technique lors de sa conception.

Il est aussi en aval pour produire des notes de calcul et dessin d’exécution très précis.


Un bureau d'études ne réalise pas directement de travaux ou de fourniture.


4. Économiste


Afin d'estimer au plus juste le coût d'un projet, l'économiste permet de concevoir le budget.

En effet, un économiste examine le projet en amont dans un but de rentabilité, il étudie les différentes techniques et choisi la qualité et la quantité de matériel utilisé afin d'établir des devis, de consulter les fournisseurs et négocier les tarifs.

Il surveille aussi le bon déroulement des travaux et le respecte des délais et s'en tient au budget prévisionnel.


Il maîtrise la partie financière des études, de la réalisation et de l’exploitation de l’ouvrage.


5. Contrôleur technique ou bureau de contrôle


Le maître d'oeuvre, pour limiter les risques de sinistre, peut faire appel à un contrôleur technique ou à un bureau de contrôle forcement agréé par l'état, parfois il intervient à la demande des assureurs.


Le contrôleur technique assure la solidité de l'ouvrage et la sécurité des personnes en suivant toutes les étapes du chantier, en vérifiant en amont les notes de calcul, les plans d'exécutions, les détails particuliers et sur chantier le bon respect des règles de l'art.


Certains cas de constructions doivent obligatoirement avoir recours à un bureau de contrôle, selon l'article L111-26 du Code de la Construction et de l’Habitation.


6. Géomètre-expert ou géomètre topographe


Les géomètre-expert sont inscrit au tableau de l'ordre, et c'est les seules habilités à effectuer des opérations ayant pour but d'écrire un procès verbal et faire des plans de bornage d'une parcelle. 

Il peut intervenir lors de litige de propriété suite au plan cadastral.


Le géomètre-expert ou géomètre topographe sont appelé en amont d'un projet pour mesurer les limites et les spécificités d'un terrain ou d'un paysage.

Il schématise sur des plans l'altimétrie et la forme du terrain, la composition des ouvrages existants...


IV. Profession manuelle du bâtiment

1. Entreprise générale du bâtiment


Une entreprise générale du bâtiment est parfois associée à des promoteurs immobiliers pour proposer des habitations clés en mains, c'est à dire terrain avec maison finie dessus.

Dans ce cas, l'entreprise est maître d'oeuvre et s'occupe de toute la construction en passant par des sous-traitants pour les travaux non effectué par eux.

Souvent un conducteur de travaux gère la partie TCE (tout corps d'état), afin de planifier les intervenants, contrôler leurs travaux et résoudre des détails particuliers (passage de gaines, vide technique...)

Le maître d'ouvrage choisi la maison sur catalogue, ou parfois via un architecte au sein de l'entreprise et attend, suivant les délais fournis, que le projet se termine.


2. Constructeur


Il travaille sous le régime juridique du Contrat de construction de maison individuelle (CCMI), ce qui permet de garantir la livraison de la maison à prix et délais convenus par le MOA.

Un constructeur fait la même chose qu'une entreprise générale, mais il peut aussi proposer qu'une mise hors d'eau (couverture ou étanchéité) et hors d'air (baies extérieurs) de la maison.

Selon le type de prestation négocier au préalable avec le constructeur, le reste des travaux à effectuer (cloison intérieur, plomberie, électricité, peinture, revêtement extérieur et/ou intérieur, ...) sont au choix du maître d'ouvrage fait par des artisans ou par lui-même.


3. Artisans


Chaque étapes de la construction à son artisans :

  • Maçon
  • Charpentier
  • Couvreur
  • Carreleur
  • Chauffagiste
  • Peintre
  • Menuisier
  • Plâtrier
  • Électricien
  • Plombier
  • Serrurier
  • Tailleur de pierre
  • Jardinier
  • ...


  1. Un artisan du bâtiment a reçu une formation, théorique et pratique, sur un métier précis, il est qualifié pour un métier précis dont il a approfondi tous les aspects.
  2. Il a l’habitude de travailler, en complémentarité, avec d’autres artisans et il a la réputation de réaliser des prestations de qualité, aux références vérifiables avec une connaissance des savoir-faire locaux.
  3. Un artisan du bâtiment adapte les travaux à réaliser en fonction de vos priorités, de vos besoins, de votre budget …
  4. Il a la possibilité de vous recommander des artisans, fiables, dans d’autres corps de métiers pour effectuer les différents travaux.


V. Fournisseurs

1. Matériaux


Ils sont nombreux dans une construction : béton, parpaing, acier, bois, métal, tuyau, gaine VMC ou électrique, menuiserie, système de chauffage...


Pour trouver les matériaux nécessaire au projet, on peut se rendre dans des grandes enseignes, faire appel à des négociants de matériaux, voire à des sociétés coopératives, contacter directement le fabricant...


2. Matériels


Pour concrétiser certains projets, il faut parfois utiliser des matériels peut conventionnelle tel que des échafaudages, des nacelles, des grues... ou simplement des outils de construction : bétonnière, cloueurs, perceuses, scies...


On peut trouver ces matériels à la location dans des grandes enseignes, dans des scoop ou dans des associations.


Attention, certains matériels comme les échafaudages, les nacelles, les grues nécessite parfois une formation adaptés à son utilisation, appelé dans le BTP le "CACES"