Charpente bois avec lucarne

Info bois n°7 : Nom des pièces de bois - Partie 5 : Bois de finition _ Charpente

Racine Bois

Labourgade, Tarn-et-Garonne (82)

Après avoir vu les pièces de bois composant une charpente, nous allons maintenant nous intéresser au bois de finitions qu'on trouve sur une charpente.

1. Les noues et arêtiers


Lors d'un raccord entre toiture suivant le sens de l'arête, nous allons parlé de noue ou d'arêtier.


  • La noue


Une noue est une intersection entre deux toitures et formant une arête rentrante.

Ce nom est donné aussi bien à l’intersection elle-même qu’à la structure située dessous.


  • L'arêtier


Un arêtier est une intersection entre deux toitures et formant une arête saillante ou l'arête de la croupe d'un toit.

Il s'agit de la pièce de bois permettant de raccorder deux versants sur la même arête.


La noue ou l'arêtier peuvent être sur lierne (les pannes venant en coupe contre la structure), ou sur tasseau, (les pannes venant alors reposer sur l’arbalétrier de noue et supportant le chevron de noue).


2. Les croupes



Une croupe est un pan de toiture qui relie 2 toitures, elle remplace les pignons sur une toiture à deux versant.

On peut trouver des variantes à la croupe : la croupette et la croupe normande.


  • Croupette :


Une croupette (ou demi-croupe) a la même fonction qu'une croupe, reliant les deux versant en leur extrémité en partie haute mais pas en partie basse, laissant ainsi une partie du pignon.

La croupette permet de diminuer la prise au vent du pignon.


  • Croupe normande :

La croupe normande est une croupette déporté du mur pignon.


3. Les lucarnes


Une lucarne est une ouverture verticale placée dans la pente d’une toiture.

La lucarne est composée d'une façade verticale qui comprend l'ouverture (fenêtre ou œil de bœuf), de deux côtés latéraux appelés joues (ou jouées) et d'une charpente indépendante à la charpente qui compose la toiture principale.

Sur certains ouvrages, on retrouve les joues en maçonnerie.

Une lucarne peut avoir une ou plusieurs fenêtre et peuvent se situer dans les combles ou sur plusieurs étages.


Il existe différents type de lucarne suivant leur forme.


4. Les bois de finitions


Pour en finir avec la charpente et ces bois, nous allons nous intéresser au bois de finition qui permettent le contreventement, le support de couverture ou l'aspect esthétique de la toiture.


  • Voliges


Les voliges sont mises perpendiculairement sur les chevrons (appeler le voligeage) et permettent de créer un support plan pour des couvertures comme les ardoises, le zinc ou les membranes étanches.


D'une épaisseur entre 18 et 22 mm, et d'une largeur d'environ 4 fois l'épaisseur, elles servent aussi de contreventement à la toiture.


  • Liteaux


Les liteaux et contre liteaux (appeler lattage et contre lattage), d'une dimension de 22x45 ou 27x27, placés après le pare-pluie, servent à créer un support et une ventilation pour les tuiles.


  • Planche (ou bandeau) d'égout


La planche d'égout permet d'habiller les bas de pente en masquant le bout des chevrons.

Elle permet aussi de fixer la gouttière.

  • Planche (ou bandeau) de rive


La planche de rive contribue à l'esthétique et à la finition de la toiture et de la façade.

Contrairement à la planche d'égout qui se trouve en bas de pente, on trouve les planches de rives au niveau des pignons, dans l'extrémité des pannes.


  • Chéneau


Un chéneau est un conduit en forme de U, collectant les eaux pluviales à la base de la toiture ou entre deux versants (au niveau d'une noue), pour en permettre l'évacuation.

A l'époque, les maisons avaient des chéneaux singuliers, ils étaient creusés et sculptés dans un tronc d'arbre, ou bien taillés dans la pierre.

  • Coyau


Un coyau (ou coyer) est une petite pièce de bois qui se fixe sur la partie inférieure d’un chevron.

La pente des coyaux est plus faible que celle des chevrons permettant de casser le bas  de l'inclinaison de la toiture.

La coyalure contribue à rejeter l’eau à distance du mur et des bois de charpente afin de les protéger.

Ce genre de toiture sont dépourvues de chéneau ou de gouttière.