Le réseau de l’habitat sain - en savoir plus
Plancher bois

Info bois n°5 : Nom des pièces de bois - Partie 3 : Le plancher

Racine Bois

Labourgade, Tarn-et-Garonne (82)

Après avoir vu la charpente, puis les murs nous allons décrire les pièces bois composant un plancher.


1. Définition d'un plancher 


Le plancher bois est un ouvrage plan, homogène et porteur, qui permet de créer un étage mais notamment dans la construction à ossature bois, il sert de diaphragme horizontal afin de participer au contreventement de la structure.


Dans l'ossature bois, il y a deux types de mise en oeuvre : le plancher plate forme ou le plancher sur muralière.

Plancher de type plate-forme : Il est fixé sur les lisses hautes des murs périphériques de l'étage inférieur, les murs d'étages sont posés et fixés sur le plancher.


Plancher sur muralière : il est fixé sur l'ossature porteuse verticale. La muralière, qui doit être d'une section suffisante pour recevoir l'assemblage des solives, est fixée sur les montants du mur.


2. Le plancher par solivages


Dans un plancher par solivage, on retrouve les pièces suivantes : Sommier, Solives, Muralière, entretoise...


2.1 Sommier :

Si les solives sont d'une longueur supérieur à 5m ou doivent reprendre une forte charge, afin d'éviter une section trop importante, on peut diviser le plancher en portion afin d’intégrer des sommiers.

Le sommier souvent en LC sert d'appui aux solives et réparti la charge sur ces appuis (soit sur deux appuis entre mur, soit sur plusieurs appuis avec en ajout intermédiaire de poteau bois/acier)


Attention : les sommiers sont de sections plus conséquentes que les solives, il est possible de ne pas pouvoir l'intégrer dans le vide technique du faux plafond et risque d'être visible et de gêner le passage de gaine technique comme la VMC.


2.2 Solives :

Les solives peuvent être en poutre en I, en bois massif ou en LC.

Le solivage permet de fixer des panneaux à particules ou directement des planches qui forme la surface du plancher.

En extrémité des solives, on trouve divers types de fixation :

- sabot métallique

- étrier à âme centrale

- queue d'aronde

- sur la muralière (dans ce cas la muralière est fixée en dessous des solives)

2.3 Muralière :

Les muralières servent à soutenir les solives, en répartissant la charges sur les montants de l'ossature bois.

Elles sont fixées sur les montants par des vis ou des équerres.


2.4 Entretoises :

Les entretoises fixée entre solives permettent d'évité le flambement des celles-ci, elles peuvent être droites ou croisées

3. Les réservations


Les réservations dans le plancher sont appelé trémie, les solives formant la trémie porte le nom de solive d’enchevêtrure et chevêtre.

On prévois des trémies pour former l’accès du plancher par un escalier, mais aussi pour tout les réseaux annexes plomberie, VMC, poêle, cheminée...

Dans certains cas une distance au feu doit être respectée, cela dépend de la nature du conduit.


4. Autres types de plancher bois

Il existe d'autre type de plancher en bois couramment appelé plancher en bois massif.


4.1 Plancher en panneaux contrecollés

Le panneau de type KLH (planches collées entre elles en plis croisés) ayant pour dimension : une épaisseur de 6 à 60 cm, une largeur comprise en 2.4 m et 2.95 m, et une longueur minimum de 8 m et maximum de 16.5 m.

Cela permet d'avoir un plancher en panneaux contrecollés de grande portée, et autoporteur. 

Pour de grand ouvrage, des sommiers ou un système poteaux/poutres sont nécessaire pour maintenir les panneaux.


4.2 Plancher en planches clouées

Le plancher cloué, est constitué de planches mises sur le champ et clouées les unes contre les autres en inversant le sens de leur fibre.


C'est aussi un plancher autoporteur qui permet d'avoir de plus grande portée qu'un solivage (de 8 m à 13 m suivant la nature du bois)

Les planches souvent laissées visible, apportent divers finitions possible :