Autonomie en eau, comment ça fonctionne ?

Emmanuel T.

Besançon, Doubs (25)

 
1 - Récupération de l’eau
Il est concevable de recueillir l’eau provenant d’une source, d’un torrent, d’une rivière, d’un puit, ou l’eau de pluie.
Une fois cette eau recueillie, elle sera soit stockée pour les jours à venir, soit directement filtrée afin qu’elle puisse être potabilisée pour un usage quotidien.


2 - Stockage de l’eau
La conservation de l’eau et de sa minéralisation peut être faite dans différents contenants naturels. La meilleure solution reste la citerne en pierre ou brique enduite de chaux pour que l’eau conserve toutes ses qualités. La solution la plus courante reste malgré tout la cuve en béton.
 
3 - Filtration de l’eau
En amont de la micro-filtration, il est préférable de nettoyer l'eau, pour les usages sanitaires tels que douche ou vaisselle. Selon sa qualité et turbidité, il y aura au moins en 2 étapes :
• Filtration à 5 ou 10 microns : débarrasse l'eau des principales substances solides.
• Charbon actif KDF : débarrasse l'eau de toute pollution chimique, bactéricide et des odeurs.
• Dynamisation : une troisième étape qui consiste à redynamiser l’eau pour lui donner toute sa puissance vitaliste pour notre corps.
L’eau est rendu potable et conserve toujours ses qualités.
 
4 - Assainissement de l’eau
L’eau usée sera filtrée par la phytoépuration. Il s’agit au sens large de l'épuration par les plantes. Celles-ci peuvent contribuer à épurer ou dépolluer les trois grands milieux que sont l'air, les sols et l'eau. C’est donc un système de traitement des eaux utilisant des plantes, des substrats et des microorganismes au sein d'une zone humide artificielle.
Les systèmes de phytoépuration peuvent être composés d'un ou plusieurs filtres plantés.



Eau chaude sanitaire solaire : 
 
L’eau, une fois récupérée et filtrée, devra être chauffée de manière naturelle pour les besoins sanitaires de la maison.
• En été : un capteur thermique suffit à chauffer l’eau chaude sanitaire. La limite de chauffe de l’installation est à +/- 60°C. La station solaire couvrira à elle seule jusqu’à 85% de vos besoins en eau chaude sur l’année.
  • En hiver : Le solaire fait ce qu’il peut. Il est épaulé par le foyer à bois bouilleur pour compléter la chaleur manquante. Une résistance électrique d’appoint est également installée.


plus d'informations : www.toitot.com