Isolation par l'intérieur en terre-chanvre projeté
S'abonnerContacter l'hôte

Contacter l'hôte

Tu te lances ? Bravo, c’est une expérience inoubliable qui t'attend !

Il te faut d'abord rejoindre le réseau car c’est ce qui lui permet d’exister. Les coordonnées de l’hôte sont réservées aux membres.

Rejoins-nous !
Tu te demandes peut-être pourquoi payer pour Twiza ? Voici notre réponse.

M'engager sur ce chantier

Votre demande de participation a bien été envoyée ! Vous recevrez la réponse de l'organisateur par mail.

Du *  au * 
En cliquant sur "Je m'engage sur ce chantier", j’accepte la charte des chantiers participatifs

Actualités (9)

Denis F. sur son chantier Isolation par l'intérieur en...

Adh

Le mas (une ancienne magnanerie) est un bâtiment trop grand pour une seule famille. On va isoler et rénover une partie seulement du bâtiment, et traiter le plancher haut comme un toit : des solives de 36cm de hauteur, espacées de 46cm, un plafond en fermacel, de la fibre de bois le long de...Afficher la suite Le mas (une ancienne magnanerie) est un bâtiment trop grand pour une seule famille. On va isoler et rénover une partie seulement du bâtiment, et traiter le plancher haut comme un toit : des solives de 36cm de hauteur, espacées de 46cm, un plafond en fermacel, de la fibre de bois le long de l'âme des solives, et des bottes de paille entre solives. SUr le solives, une bande de liège, et des planches à emboiter collées dessus (collage pour l'acoustique).
On a bien sur pris connaissance des dimensions du canal de la botteleuse qui produit ces bottes de paille pour qu'elles s'ajustent bien entre les solives. Ca varie entre 36-37cm x 46-47cm, mais un centimètre à raboter sur une centaine de bottes c'est plusieurs jours de travail de perdus ! On espère ne pas s'être trompé dans les espacements. On croise les doigts.

Denis F. sur son chantier Isolation par l'intérieur en...

Adh

On a déterminé deux cas de figure pour les prises électriques :
- soit directement sur les montants, avec une chute de plaque de plâtre en intercalaire isolant électriquement
- soit sur une pièce en bois rapportée, dont le fond appuie sur le mur existant.
Il y a peut-être de meilleures...
Afficher la suite On a déterminé deux cas de figure pour les prises électriques :
- soit directement sur les montants, avec une chute de plaque de plâtre en intercalaire isolant électriquement
- soit sur une pièce en bois rapportée, dont le fond appuie sur le mur existant.
Il y a peut-être de meilleures idées, mais on ne les a pas eu.
Il faudra lier les gaines aux ossatures pour qu'elles ne flottent plus.

Denis F. sur son chantier Isolation par l'intérieur en...

Adh

Pour le chauffage, j'ai opté pour le poêle de masse Oxa-libre (un sujet en soi, que je traiterai plus tard).
Malheureusement, le plan du bâtiment existant ne m'a pas permis de positionner la cuisine, le séjour, et la salle de bain autour du poele de masse, comme dans la situation idéale.
Il...
Afficher la suite Pour le chauffage, j'ai opté pour le poêle de masse Oxa-libre (un sujet en soi, que je traiterai plus tard).
Malheureusement, le plan du bâtiment existant ne m'a pas permis de positionner la cuisine, le séjour, et la salle de bain autour du poele de masse, comme dans la situation idéale.
Il sera à la jonction de la cuisine et du séjour, au RdC. Comme 40% de la chaleur est rayonnée, celle-ci sera distribuée au RdC, les 60% de convection monteront directement à l'étage par la cage d'escalier ouverte et sans contre marche.

Les salles d'eau du RdC et du R+1 seront un peu hors de portée du poêle de masse. Ce qui nous a fait opter pour des cloisons chauffantes solaires. Un tube de multicouche Ø16mm cintré, tenu sur ossature bois tous les 500mm, noyé dans l'enduit terre. Au départ, une canisse de roseaux fendus sur l'ossature, le multicouche, puis une trame à enduire (jute ou fibre de verre), et une finition enduite. Je vais même le faire dans une douche. Les détails de finition restent à étudier, mais j'ai quelques pistes... En attendant, pour ceux que ça intéressent, voici les plans et les détails de ce que je prévois.
Suppression d'un message
Souhaitez-vous vraiment supprimer ce message ?

Description

Bonjour,

Nous sommes arrivés en Cévennes en 2019 pour vivre plus simplement et élever nos deux jeunes enfants au contact de la nature.
Nous rénovons un domaine agricole comportant une ancienne magnanerie (un bâtiment agricole du XVIIème siècle, où l’on élevait les vers à soie), une clède, une source, des terrasses de culture en pierre sèche, et une châtaigneraie, le tout en bord de rivière. C'est un projet de longue haleine... un projet de vie. On a besoin de vous pour y arriver !

Je suis ingénieur-conseil dans le bâtiment depuis vingt ans, et ai passé un CCP il y a dix ans ; je développe depuis cinq ans une activité de conseil en "hydrologie régénérative" ; Viviane, est photographe documentaire et a mené plusieurs projets autour des questions d'eau. Vous vous souviendrez sans doute plus longtemps de son travail que du mien après votre passage au mas de Laune...
Je dispose d’une bibliothèque fournie de livres d’architecture, de construction, de permaculture, d'hydrologie régénérative, etc. Si vous avez vous-même des projets en préparation, on pourra prendre un peu de temps d’en parler en soirée, ou même de faire une (rapide) revue de projet, si vous êtes suffisamment avancés.

Photos (23)

Témoignages

Professionnels

Il n'y a pas encore de professionnel engagé sur ce projet