#NOUVEAU => découvre le groupement d'achat et d'entraide

 

Etre bénévole sur un chantier participatif

Twiza > Les dossiers > Chantier participatif > Être bénévole

 

Vous souhaitez être bénévoles sur un chantier participatif, et vous vous demandez ce que ça implique ?

 

Nous vous proposons d'aborder cette question en 2 points :

  • Conseils et règles sur le chantier
  • Conseils et vie autour du chantier

 

Et avant tout, gardez toujours en tête qu'accueillir des bénévoles implique de la préparation de la part des organisateurs·trices. Soyez sympa, engagez vous uniquement lorsque vous êtes sûr·e·s d'être disponible, et n'annulez pas en dernière minutes !

 

I.     Sur le chantier participatif

0150910001508758425

 

1. Respecter la règle de base

Être bénévole sur un chantier participatif, c'est avant tout être volontaire ! 

Vous allez participer à un chantier participatif de votre plein gré, et vous acceptez les règles fixées par l'organisateur.

Ceci implique naturellement de discuter avec lui/elle en amont pour savoir quelles sont les conditions du chantier (rythme, règles de sécurité, outils utilisés, etc.).

 

2. Observer et écouter

Lorsque plusieurs personnes agissent ensemble sur un chantier il est important que chacun soit attentif à ce que font les autres. Ceci est d'autant plus vrai que de nombreux profils se croisent sur un chantier participatif, dont des personnes pour qui c'est le premier chantier.

Observer (les différents postes de travail, les déplacements, les machines en fonctionnement, etc.) et écouter (les consignes, les alertes, etc.) sont donc deux actions clefs pour que tout se passe bien.

 

3. Participer à la sécurité du chantier participatif

La sécurité est incontournable sur les chantiers !

Les organisateurs mettent en place des éléments de sécurité et fixent des règles adaptées à leur chantier. En tant que participant·e·s, vous vous engagez à respecter ces règles et à être vigilant·e·s dans vos actions pour éviter les accidents.

Les équipements de protection individuels (EPI) adaptés sont essentiels. Nous vous conseillons d'avoir vos propres équipements (à minima chaussures de sécurité & gants personnels). Dans tous les cas prenez le temps de discuter avec l'organisateur du chantier avant votre arrivée pour savoir ce qui est fourni et ce dont vous aurez besoin sur place.

 

Le rangement (des outils, du matériel, etc.) et le nettoyage sont nécessaires pour maintenir la sécurité du chantier. Toute personne présente sur un chantier a sa part de responsabilité sur ce point.

 

"Lorsque la convivialité et la rigueur s'accordent, le chantier offre un cadre agréable et sécurisant, tant pour le maître d'ouvrage que pour les bénévoles."

 

4. Utiliser les outils

Les outils présents sur les chantiers peuvent être très dangereux, demandez une formation à l'organisateur avant de commencer à les utiliser ! Chaque outil a ses propres spécificités : avoir utilisé une scie circulaire une fois ne signifie pas que l'on sait utiliser n'importe quelle scie circulaire.

Gardez aussi à l'esprit que vous êtes responsable de vous-même : si vous n'êtes pas à l'aise avec un outils rien ne vous oblige à l'utiliser ! Parlez en avec l'organisateur ou le pro accompagnateur, il saura vous proposer une autre tâche - tout aussi utile pour avancer le chantier.

 

L'entretien des outils est nécessaire pour maintenir la sécurité de tous. Si vous détectez un dysfonctionnement, un outil à réparer, etc. il vous revient d'avertir l'organisateur / le pro pour que le problème soit réglé.

 

5. S'assurer comme volontaire

Vérifiez que vous avez une assurance (Responsabilité civile & individuelle accident) vous couvrant dans le cadre des chantiers participatifs.

En adhérant à l'association Twiza Réseau, vous avez la garantie d'être bien assurés sur les chantiers où vous irez. Pour plus d'information sur ce sujet, nous vous recommandons la lecture de cette page dédiée aux assurances.

 

 

II.   La vie autour du chantier

0633417001524966452

 

1. Clarifier vos motivations

Soyez clair sur vos motivations pour être volontaire sur un chantier participatif. Quelle qu'en soit la raison profonde (envie de partage, découverte d'une technique, entraide, etc.) elle est entendable.

 

Être honnête avec vous-même et avec les organisateurs qui vous accueilleront vous permettra de commencer une relation basée sur la confiance et ouvrira une communication saine.

 

2. Communiquer

La communication est la base de votre relation.

Dès le premier contact, vous vous faites un avis sur une personne, et vice-versa. Avant de participer à un chantier, prenez le temps de discuter, connaître le cadre & échanger sur vos attentes respectives.

 

Un entretien téléphonique préalable est un bon moyen de commencer à vous connaître, cela permet également de consolider votre engagement (fixer en direct des dates d'arrivée, durée de présence, etc.).

 

3. Respecter les règles de vie

Chaque maître d'ouvrage fixe les règles de vie qui lui conviennent chez lui. Elles sont liées à sa situation, sa capacité d'accueil, son temps, ses envies de partage, etc.

Ces règles donnent un cadre aux moments de vie hors chantier. Si elles ne sont pas systématiques nous les recommandons vivement !

Lorsque vous participez à un chantier, ceci implique naturellement de respecter le lieu, ses habitants et les personnes sur place.

 

4. Participer aux à-côté du chantier

Participer à un chantier participatif implique aussi de participer aux à-côtés indissociables du chantier : mettre la table, faire la vaisselle, la cuisine, etc. Si certains organisateurs organisent tous ces postes eux même, d'autres peuvent demander une participation des volontaires à ces tâches.

Les à côté sont aussi des moments conviviaux et des moments d'échanges riches ! Si vous ne restez pas loger sur place, gardez de l'espace pour discuter en fin de chantier, manger sur place à midi, et échanger autre chose que quelques heures de travaux :)