Menuiseries extérieures

Les menuiseries extérieures sont très importantes dans ta maison, car elles ont un impact direct sur :

  • le confort
  • la protection thermique
  • la luminosité
  • l’esthétique etc….

Menuiseries extérieures : les critères de choix

Les matériaux

PVC : C’est le matériau le plus couramment utilisé pour des menuiseries extérieures. Il est non renouvelable et contient des substances toxiques.

Aluminium : matériau recyclable, associé à un bilan énergétique assez lourd.

Bois : local de préférence, ça reste le matériau le plus écologique. A noter qu’il existe des traitements naturels du bois par la chaleur, permettant d’améliorer la longévité de tes menuiseries (au moins 50 ans).

Bois/aluminium : modèle de menuiseries hybride, qui représente un bon compromis entre tous les modèles cités plus haut. C’est d’ailleurs celui que l’on a choisi de proposer au sein du groupement d’achat Twiza, en raison de ses hautes performances techniques et environnementales.

Les coefficients

Le coefficient de transmission thermique Uw (exprimé en W/m2.K ) : plus il est faible plus tes menuiseries sont performantes. Il est recommandé d’avoir un Uw inférieur à 1,3 , même en dessous pour un triple vitrage.

Le coefficient facteur solaire Sw (exprimé de 0 à 1) : plus il est proche de 1, plus la chaleur du soleil rentre dans ta maison. Par exemple, le Sw d’un double vitrage est d’environ 0,65.

Le coefficient de transmission lumineuse TL (exprimé de 0 à 1) : plus il est proche de 1, plus la lumière naturelle du soleil pénètre dans ta maison. Pour illustrer ce propos, le TL d’un double vitrage est d’environ 0,8 et celui d’un triple à 0,7.

Le nombre de vitrage

On retrouve principalement du double ou du triple vitrage aujourd’hui, le simple n’existant pratiquement plus.

L’avantage du triple vitrage est principalement le confort, car sa température de surface est peu impacté par le froid extérieur, évitant ainsi la sensation de paroi froide.

Quant au double vitrage, il laisse mieux passer la lumière naturelle du jour et est environ 5 à 10% moins cher que le triple.

Les bonnes questions à se poser

  • Quelle surface de vitrage vas-tu utiliser ? Où comptes-tu le placer pour obtenir le meilleur compromis confort thermique/apport solaire ?

  • Serait-ce pertinent pour ton projet d’installer des vitrages différents en fonction de leur orientation : double vitrage à l’Est, triple au Sud etc.?

  • Quelle quantité d’économie d’énergie te permettrait d’investir dans un triple vitrage et de le rentabiliser à moyen ou long terme ?

Les points de vigilance

  • Pense à dessiner un schéma d’intégration de tes menuiseries afin d’éviter des erreurs de dimensionnement.

  • Si tu n’as pas de compétences en la matière, on te conseilIe fortement de faire installer tes menuiseries par un professionnel, afin de garantir leur étanchéité à l’eau et à l’air. En effet il est indispensable de maîtriser certaines techniques pour mener à bien cette étape.

  • Anticipe les rentrées de chaleur issues des vitrages fortement exposés au soleil en été (orientés à l’Ouest, ou sur le toit par exemple). En effet, quelque soit le vitrage que tu installes, il sera toujours moins isolant qu’un mur opaque isolé.

  • Pour améliorer ton confort aussi bien d’été que d’hiver, tu peux envisager d’installer des brise-soleil et/ou des volets.