Reprise mur de grange en écroulement

Gros oeuvre > Murs porteurs

#REF000714  -  Argentat-sur-Dordogne, Corrèze (19)  -  2020

Sur ce chantier le client souhaitait réaliser un enduit "pierre vue" sur le bas de sa grange, afin d'assainir celle ci et de la transformer en atelier.

Au-cours de la visite du site, il a été noté la présence d'une grosse faille dans le mur, due au poinçonnement d'une pièce de charpente dont l'assemblage été cassé.

Cette faille présente sur presque toute la hauteur, courait à l'intérieur du mur sur plus de 2m de large avec parfois une profondeur de 15 à 20 cm.

Ce point faible, situé entre deux ouvertures de la grange, avait été "réparer" avec un mortier ciment et des pierres posés à la vas vite sans souci de reboucher la faille, de corriger la charpente, ou de reprendre les charges.

Nous nous sommes donc mis d'accord pour traité ce point avant de faire quoi que ce soit d'autre sur ce bâtiment.

Le client souhaitait garder le rejointoiement ciment extérieur encore en état.

La charpente, fut donc étayée, ainsi que le plancher intermédiaire afin de reprendre le poids sur le sol, puis, le mur délicatement démonté dans la moitié de son épaisseur (soit environ 25cm), jusqu'à récupérer une maçonnerie saine.

C'est donc la quasi totalité de la hauteur du mur qui fut débâti stratégiquement afin de ne pas effondrer la face extérieur, sur un peut moins de 3m au plus large.

Le mortier originel étant en terre crue, un "gobetis" de chaux y fut appliquer directement après avoir retirer les dernières pierres afin de consolider ce "demi-mur", et de limiter les risque de chute de pierres au maximum.

Une pierre de taille fut posé sur un lit de mortier terre chaux (reconstitue avec le vieux mortier du site afin de garantir la liaison des différentes couches), afin de recevoir un potelet reprenant la charge du linteau et de la sablière intermédiaires.

Le charpentier est venu changer la pièce de charpente, et poser son potelet avant que le travail de reconstruction ne démarre.

Il ne restait plus ensuite qu'à rebâtir le mur en harpant la nouvelle maçonnerie à l'ancienne et ce, jusqu'à l'arase haute.

La faille ainsi bouché et la charpente réparée, les était sont posés, et le "pierre vue" pourra être réalisé.


Cette référence est proposée par :

Quentin Burgard

Maçonnerie, Eco-Construction

Gros-Chastang, Correze (19)

Découvrez les autres références de ce professionnel

Bloc gros œuvre pour réception maison ossature bois

Bloc gros œuvre pour réception maison ossature bois

Astaillac, Corrèze (19)  -  2020
soutènement pierre sèche

soutènement pierre sèche

Argentat-sur-Dordogne, Corrèze  -  2020
Pierre vue terre crue

Pierre vue terre crue

Argentat-sur-Dordogne, Corrèze (19)  -  2020